Paroles sur l'argent

Publié le par Cécile de Broissia

Luc 12, 13-34

Du milieu de la foule, quelqu'un dit à Jésus:"Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage." Jésus lui dit:" Qui m'a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages?" et il leur dit:" Attention! Gardez-vous de toute avidité; ce n'est pas du fait qu'un homme est riche qu'il a sa vie garantie par ses biens."

Et il leur dit une parabole:" Il y avait un homme riche dont la terre avait bien rapporté. Et il se demandait:" Que vais-je faire? car je n'ai pas où rassembler ma récolte." Puis il se dit:" Voici ce que je vais faire: je vais démolir mes greniers, j'en bâtirai de plus grands et j'y rassemblerai tout mon blé et mes biens." Et je me dirai à moi-même: "Te voilà avec quantité de biens en réserve pour de longues années; repose-toi, mange, bois, fais bombance." Mais Dieu lui dit: "Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé, qui donc l'aura?" Voilà ce qui arrive à celui qui amasse un trésor pour lui-même au lieu de s'enrichir auprès de Dieu."

Jésus dit à ses disciples:" Voilà pourquoi je vous dis: ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. Car la vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. Observez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien plus valez-vous  que les oiseaux! Et qui d'entre vous peut par son inquiétude prolonger tant soit peu son existence? Si donc vous êtes sans pouvoir même pour si peu, pourquoi vous inquiéter pour tout le reste? Observez les lis: ils ne filent ni ne tissent, et je vous le dis: Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a jamais été vêtu comme l'un d'eux. Si Dieu habille ainsi en pleins champs l'herbe qui est là aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu, combien plus le fera-t-il pour vous, gens de peu de foi! Et vous ,ne cherchez pas ce que vous mangerez ni ce que vous boirez, et ne vous tourmentez pas. Tout cela, les païens de ce monde le recherchent sans répit, mais vous, votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez plutôt son Royaume, et cela vous sera donné par surcroît. Sois sans crainte, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.

"Vendez ce que vous possédez et donnez-le en aumône. Faites-vous des bourses inusables, un trésor inaltérable dans les cieux; là ni voleur n'approche ni mite ne détruit. Car, où est votre trésor, là aussi sera votre coeur."

 

 Du milieu de la foule un homme demande à Jésus d’intervenir dans un conflit d’héritage. Jésus refuse fermement de jouer ce rôle de juge. Il ne veut pas régler nos problèmes à notre place. Par contre il saisit l’occasion de cette demande pour aller à la source du conflit et nous faire réfléchir à la place que nous donnons à l’argent dans nos vies.  Il nous met en garde contre un trop grand amour de l’argent.   C’est une illusion de croire que l’argent garantisse la sécurité de notre vie.  L’argent ne fait pas le bonheur.

Jésus va illustrer cet avertissement en nous racontant une parabole.

Imaginons  l’abondance de la récolte exceptionnelle d'un riche propriétaire.  Il a tellement de grains de blé qu’il ne sait pas où les mettre. C’est là son inquiétude, alors il a l’idée de démolir ses greniers et d’en bâtir de plus grands. Toute sa récolte sera à l’abri, il ne manquera de rien et il sera assuré de   profiter de sa vie pendant de longues années. Ses biens le sécurisent,  tout est bien planifié,  mais un évènement imprévu vient tout bouleverser. Dieu lui dit : «  Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé qui donc l’aura ? »

 Ce n’est pas  sa richesse et  leur bonne gestion qui sont mises en cause dans cette parabole mais le fait que cet homme est centré sur lui-même et sur sa sécurité. Sa vie n’a pas de sens, il est déjà mort car il amasse un trésor pour lui-même, personne ne profitera de ses richesses. Au contraire s’il  s’enrichit  auprès de Dieu, il met sa sécurité dans la certitude que Dieu l’aime et  le rend capable d’aimer à son tour. Ce que nous laisserons aux autres à notre mort ce sont tous les liens d’amour que nous aurons tissés avec eux.

Maintenant Jésus va s’adresser à ses disciples, à nous et il va plusieurs fois nous dire de ne pas nous inquiéter : «  Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez, car la vie est plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement.

Bien-sûr nous avons besoin de satisfaire nos besoins élémentaires de manger et de nous vêtir, mais il ne faut pas  que la recherche de biens matériels, le souci du lendemain, de notre sécurité prenne toute la place. Nous accumulons des biens souvent parce que nous avons peur de manquer et peut être plus profondément peur de  mourir.  La vie que nous avons reçue de Dieu est un don merveilleux qui ne s’arrête pas à notre mort.

 Jésus aime la nature, il nous invite à la contempler et à nous émerveiller de la création qui nous parle de Dieu. Les corbeaux s’activent pour se nourrir mais ne font pas de réserves pour le lendemain. Ils nous apprennent à vivre dans la simplicité, le moment présent et la confiance  que Dieu les nourrit comme il habille magnifiquement les lis des champs. Et nous sommes tellement plus beaux et importants que les corbeaux ou les lis. Pourquoi s’inquiéter du lendemain ? Cela n’allonge pas la vie et  par notre inquiétude nous manquons de confiance en Dieu qui est pour nous un Père qui sait ce dont nous avons besoin. Cela ne nous dispense pas de travailler  mais nous  libère de  l’ angoisse du lendemain.


Cherchez plutôt son Royaume, et cela vous sera donné par surcroit.

Jésus nous invite plutôt à chercher le Royaume de Dieu c'est-à-dire à vivre selon l’esprit des  Béatitudes comme lui-même a vécu : doux, humble, pacifique, persécuté pour la justice, pauvre et compatissant.  Jésus n’avait pas de lieu où reposer la tête mais  vivait auprès de Dieu avec le souci de rendre leur dignité à ceux qu’il rencontrait.  Chercher le  Royaume de Dieu c’est révéler la beauté qui est souvent cachée dans notre vie ou celle des autres ; c’est  désirer rendre le monde plus humain.

Sois  sans crainte, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.

Jésus nous appelle affectueusement son petit troupeau. C'est lui le berger, avec lui nous ne manquons de rien. Il nous dit encore de ne pas avoir peur car nous avons reçu le don du Royaume. Nous sommes des personnes royales crées à l'image et à la ressemblance de Dieu.

 

Vendez ce que vous possédez et donnez-le en aumône…. car où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.  le Royaume est comme un trésor caché dans le champ de notre vie.   Pour le découvrir, cela implique bien des renoncements mais le prix à gagner: c'est une plénitude de joie.

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
merci Cécile<br /> merci de nous redire que nous sommes des personnes royales...et divine puisqu'à l'image de Dieu.
Répondre